La dirofilariose

coeur de chien atteint de filaires

La dirofilariose (ou maladie des vers du coeur) est une maladie encore fréquente en Polynésie.

Elle est transmise par les moustiques qui en piquant le chien innoculent des larves présents dans leur salive.

Ces larves vont migrer dans le corps de l'animal en se transformant et atteindre le coeur en l'espace de quelques mois. Une fois dans le coeur, les vers adultes se reproduisent et libèrent des microfilaires dans le torrent sanguin, qui deviendront adultes à leur tour.

 

La présence des vers adultes dans le coeur entraine progressivement des modifications cardiaques qui aboutissent à une insuffisance cardiaque: le coeur n'assure alors plus son rôle et les symptômes apparaissent: toux, fatigue, perte d'appétit, accumulation de liquide dans le thorax et l'abdomen, risque d'embolie pulmonaire...

 

Les modifications cardiaques sont malheureusement irréversibles et le traitement une fois la maladie cardiaque installé peut être fatale par embolie pulmonaire.

 

Cependant il existe des moyens de prévention efficaces par injection, comprimés ou pipettes. Pour garantir leur efficacité, ces traitements doivent être effectués régulièrement afin de tuer les larves avant qu'elles ne se transforment en adulte.

D'autre part, des colliers anti-moustiques peuvent être appliqués mais ne suffisent pas pour une protection optimale.

 

La filariose existe également chez le chat bien que moins fréquente (ou sous-diagnostiquée...). Les traitements de prévention sont les mêmes que chez le chien.